Il n'y a pas alors de fabrication de vaccins, mais l'utilisation de produits pathologiques (croûtes ou pus de pustules) inoculés aux sujets à protéger d'une variole ultérieure.
La "variolisation" dès la fin du XVIIe siècle au Moyen-Orient (Turquie) puis au XVIIIe s. en Angleterre et en Europe.
La "vaccination Jennerienne" utilisait le pus provenant de malades et surtout de vaches atteintes du "cow-pox" (GB) ou "vaccine" (F) à partir de la fin du XVIIIe s. et, dans des conditions améliorées, jusqu'à l'éradication de la variole en 1980 !" />
Menu
FRUKDE
société des amis de Pasteur
" Jeunes gens ! Ne vous laissez pas atteindre par le scepticisme dénigrant et stérile, ne vous laissez pas décourager par les tristesses de certaines heures qui passent sur une nation ! "

Mardi 19 janvier 2021

Chronique diffusée mardi à 11h sur RCF 103.2 ou en pod cast -et rediffusée à 18h25Temps nécessaire à la préparation de vaccins (1)

Temps nécessaire à la préparation de vaccins (1)

Les premiers "vaccins" historiques documentés concernent la Variole.
Il n'y a pas alors de fabrication de vaccins, mais l'utilisation de produits pathologiques (croûtes ou pus de pustules) inoculés aux sujets à protéger d'une variole ultérieure.
La "variolisation" dès la fin du XVIIe siècle au Moyen-Orient (Turquie) puis au XVIIIe s. en Angleterre et en Europe.
La "vaccination Jennerienne" utilisait le pus provenant de malades et surtout de vaches atteintes du "cow-pox" (GB) ou "vaccine" (F) à partir de la fin du XVIIIe s. et, dans des conditions améliorées, jusqu'à l'éradication de la variole en 1980 !

  

Pour écouter cette chronique, cliquer ici..

 

 

Retour à la liste des actualités

Mardi 19 janvier 2021
18
jan.