Menu
FRUKDE
société des amis de Pasteur
" Jeunes gens ! Ne vous laissez pas atteindre par le scepticisme dénigrant et stérile, ne vous laissez pas décourager par les tristesses de certaines heures qui passent sur une nation ! "

Samedi 30 juillet

manuel des tanneursL'objet du mois

Manuel des tanneurs
Louis Pasteur était le fils de Jean-Joseph Pasteur, ouvrier tanneur puis maître tanneur, plus tard il s’est installé au bord de la Cuisance à Arbois.
Au départ, quand en 1816, Jean-Joseph Pasteur est arrivé à Dole après un séjour d’un an à Salins-les-Bains (Jura), il était encore ouvrier tanneur. Pendant son séjour de 9 ans dans la ville de Dole, le père de Pasteur semble être devenu un patron avec d’autres puisqu’on a trouvé des actes commerciaux signés de sa main.
Les tanneurs étaient nombreux au XVIIIème siècle et au début du XIXème siècle dans la rue qui s’appelait à l’époque la « rue des tanneurs » et qui a pris le nom de « rue Pasteur » seulement en 1886, 3 ans après l’inauguration de la plaque que l’on voit sur la façade de la maison natale.
Le nombre des tanneurs a diminué régulièrement tout au long du XIXème siècle, il n’y en avait plus guère au début du XXème et la tannerie artisanale a disparu.
La dernière tannerie installée à Dole était sur la rive gauche du Doubs et non pas rue des tanneurs.
La dernière tannerie industrielle (Tannerie Esbach) à Poligny, a fermé il y a quelques années; il n’y en a plus aucune dans le Jura.

Retour à la liste des actualités

Samedi 30 juillet
30
jui.