Menu
FRUKDE
société des amis de Pasteur
" Jeunes gens ! Ne vous laissez pas atteindre par le scepticisme dénigrant et stérile, ne vous laissez pas décourager par les tristesses de certaines heures qui passent sur une nation ! "

Dimanche 18 décembre 2016

chronique rediffusée le dimanche à 10h55 sur RCF 103.2 ou en pod castLa sérothérapie


L’utilisation de sérums d’animaux volontairement immunisés l’a d’abord été pour soigner les piqûres de scorpions : les sérums anti-venimeux ont donc été les premiers exploités.
Du venin animal à une toxine bactérienne, il n’y a qu’un pas que Pasteur, Roux, Chamberland et Yersin puis Calmette et Mérieux s’empressèrent de franchir. La diphtérie et le tétanos furent ainsi traités, mais la vaccination préventive était à privilégier pour l’avenir ; l’une est contagieuse entre humains, l’autre non mais fréquente en cas de blessures souillées par la terre ou les excréments animaux.
Les animaux bénéficiaient aussi de sérums par exemple anti-fièvre aphteuse… Aujourd’hui, la sérothérapie utilise volontiers des extraits purifiés d’origine humaine, les gamma-globulines de convalescents ou volontaires hyperimmunisés.

Pour écouter cette chronique, cliquer ici..

 

 

 

Retour à la liste des actualités

Dimanche 18 décembre 2016
18
dec.